Logo Kanton Bern / Canton de BernePortail Internet
  • de
  • fr
30 juin 2022
Aperçu des communiqués

Communiqué de presse de la Direction de l’instruction publique et de la culture:L’apprentissage et l’école moyenne restent les premiers choix après l’école obligatoire

Même après deux ans de pandémie, l’apprentissage ou l’entrée dans une école moyenne restent les deux voies privilégiées par les élèves en fin de scolarité obligatoire. À l’échelle du canton, 51 % des jeunes commenceront un apprentissage cette année et plus de 97 % ont trouvé une solution pour la rentrée.

Après les vacances d’été, 81 % des jeunes en fin de scolarité obligatoire entreront directement dans une formation professionnelle initiale, au gymnase ou dans une école de maturité spécialisée (contre 79 % en 2021). Dans la partie germanophone du canton, le taux d’entrée en formation professionnelle initiale, à 52 %, reste comparable à celui des années précédentes. Le pourcentage de jeunes qui ont choisi une école de maturité spécialisée (5 %) demeure lui aussi stable depuis plusieurs années. Les entrées au gymnase ont augmenté de 1 % par rapport à 2021 (22 %) et les autres élèves libérables (18 %, comme en 2021) se sont tournés vers une solution transitoire cantonale ou privée.

Hausse des entrées au gymnase dans la partie francophone du canton

Une des conséquences possibles de la pandémie se manifeste dans la partie francophone du canton : le pourcentage de jeunes ayant opté pour le gymnase (31 %) a sensiblement augmenté, tandis que la part de ceux qui ont choisi une école de maturité spécialisée reste dans la moyenne des années précédentes. Durant ces deux dernières années, la pandémie a limité les possibilités d’effectuer des stages professionnels, et elle a entraîné l’annulation de certaines manifestations, telles que le Salon interjurassien de la formation (SIF) ou les portes ouvertes d’écoles professionnelles. Cette situation a probablement eu une incidence sur les choix de parcours des jeunes en fin de scolarité obligatoire. Nous verrons ces prochaines années si ces chiffres se stabilisent.

Même si les jeunes en fin de scolarité obligatoire ont moins eu d’occasions de se faire une idée de la diversité des formations professionnelles, 41 % d’entre eux (contre 46 % en 2021) ont choisi un apprentissage débouchant soit sur une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), soit sur un certificat fédéral de capacité (CFC). Pourtant, même si la part d’élèves ayant choisi cette voie reste nettement inférieure à celle de l’an dernier, en chiffres absolus, le nombre d’élèves qui commenceront un apprentissage cette année (348) est comparable à celui de l’an dernier (336), grâce à une offre de places d’apprentissage qui demeure constante.

Découvrir des métiers à distance

L’offre de services d’orientation professionnelle en ligne continue d’être élargie. Les vidéos retransmises en direct du site Lehrberufe Live ! présentent un aperçu du quotidien des apprenties et apprentis dans toute une gamme de métiers. Les salons des métiers et de la formation, tels le SIF dans la partie francophone du canton ou le salon bernois BAM pour les germanophones, permettent aux élèves de découvrir des offres aussi bien en ligne qu’en présentiel et d’entrer directement en contact avec les entreprises. Deux bourses de l’emploi virtuelles ont également été créées. Le salon suisse SwissSkills 2022, qui aura lieu en septembre, devrait lui aussi inspirer les jeunes des deux régions linguistiques et les aider à trouver leur voie professionnelle.

À la fin du mois de juin, il reste encore des places d’apprentissage ouvertes sur le portail des entreprises formatrices du canton de Berne, en particulier dans les branches confrontées à une pénurie chronique de main-d’œuvre qualifiée (restauration, hôtellerie, commerce de détail, professions de la santé et technique du bâtiment). Les contrats pour l’année d’apprentissage 2022 peuvent encore être signé jusqu’à fin septembre, voire fin octobre dans certains cas, d’entente avec la section Formation en entreprise.

Après les vacances d’été, seulement 17 % des élèves du canton se lanceront dans une solution transitoire cantonale ou privée. C’est un point de pourcentage de moins qu’en 2021. Au 1er juin, dans la partie germanophone du canton, 213 élèves environ n’avaient pas encore de solution de formation ; dans la partie francophone du canton, ils étaient 38. Différentes formules de soutien, telles que l’offre Support+ des centres d’orientation professionnelle (OP), sont à leur disposition pour les aider à trouver une place d’apprentissage.

Enquête 2022 sur les élèves libérables

Cette enquête est réalisée en ligne dans tout le canton de Berne au mois de mai de chaque année. Les données sont collectées par les centres OP dans toutes les écoles publiques et privées ayant des classes de dernier niveau de la scolarité obligatoire. Cette année, le taux de réponse était de 91 %, ce qui représente 8 868 élèves libérables. Les membres du corps enseignant sont également invités à évaluer la coopération avec l’orientation professionnelle. Leur satisfaction est élevée : 94 % la jugent bonne ou très bonne.

Les offres de soutien des centres OP du canton de Berne

Pour les jeunes : les centres OP aident les jeunes à choisir une voie professionnelle en étant présents dans les établissements scolaires, en informant les parents et en dispensant des conseils. Pour celles et ceux qui en ont besoin, ils proposent différentes formules de coaching, telles que l’offre Support+. Les jeunes qui connaissent des difficultés multiples ont la possibilité de recourir à un dispositif d’accompagnement individuel dans le domaine de la formation professionnelle (Case management formation professionnelle, CMFP). Pour en savoir plus

 Pour les adultes : les adultes, avec ou sans diplôme professionnel, peuvent faire appel à différentes offres de conseil personnalisé en gestion de carrière, en fonction de leur situation et de leurs besoins. Dans le cadre de l’initiative nationale viamia, les plus de 40 ans peuvent bénéficier d’un bilan gratuit suivi d’une consultation. Pour en savoir plus

Documentation

  • Enquête sur les élèves libérables 2022
Partager