Logo Kanton Bern / Canton de BernePortail Internet
15 mai 2012
Aperçu des communiqués

Intégration au réseau des routes nationales
:
Des bretelles autoroutières nécessaires pour l’Emmental et la Haute-Argovie

Les régions bernoises de l’Emmental et de la Haute-Argovie ont besoin d’être raccordées au réseau autoroutier national. De concert avec le canton, elles demandent à la Confédération d’intégrer dans le réseau des routes nationales les deux bretelles prévues. Les nouvelles routes revêtent une grande importance pour le développement économique et délesteront les localités d’un intense trafic de transit.

A l’occasion d’une conférence de presse mardi (15 mars), à Berne, la conseillère d’Etat Barbara Egger-Jenzer, directrice des travaux publics, des transports et de l’énergie, a réaffirmé la demande du canton en vue d’une intégration dans le programme des routes nationales des deux bretelles autoroutières prévues dans l’Emmental et la Haute-Argovie. Elle était soutenue par des représentants des régions concernées, le conseiller national Hans Grunder et le maire de Langenthal Thomas Rufener, ainsi que par le conseiller national Walter Wobmann, membre de la Commission des transports et des télécommunications. La Chambre basse sera le premier conseil à se prononcer sur l’intégration au réseau lors de sa session d’été.

Alors que le trafic à grande distance emprunte depuis longtemps les routes nationales dans les autres régions de Suisse, il doit se frayer péniblement un passage à travers les localités de l’Emmental et de la Haute-Argovie. Quelque 18 000 automobiles et poids-lourds traversent Berthoud et plus de 14 000 Aarwangen en moyenne tous les jours. Le bruit, les embouteillages et des nuisances sonores excessives mettent l’environnement à dure épreuve. De plus, le risque d’accident est important sur ces routes qui sont également fréquentées par nombre de vélos et piétons. Les problèmes massifs de trafic entravent au demeurant le développement économique de ces deux régions, qui comptent près de 200 000 habitants. Or, l’Emmental et la Haute-Argovie abritent beaucoup d’entreprises exportatrices qui, à l’instar du tourisme et de l’agriculture, sont tributaires d’une bonne accessibilité.

Le canton ne se contente toutefois pas de poser des exigences à la Confédération : il est également prêt à faire avancer l’étude des deux routes à ses frais. Le Conseil-exécutif soumettra les crédits correspondants au Grand Conseil cette année encore. Si le parlement cantonal donne son feu vert à ses propositions, la Confédération pourra, le moment venu, reprendre des projets prêts à être réalisés. Pour le canton, les deux bretelles ont clairement leur place dans le réseau des routes nationales dans une optique de planification du trafic. Elles revêtent une importance comparable à celle des dessertes prévues de l’Appenzell et de Glaris ainsi que de la route du Prättigau, aux Grisons.

La bretelle autoroutière de l’Emmental contourne les centres de Berthoud, Oberburg et Hasle sur une longueur totale de 7,8 km. Le tronçon nouveau passe dans trois tunnels de 3,2 km au total. La bretelle de Haute-Argovie, longue de 4 km, contourne le village d’Aarwangen par un tunnel et un pont sur l’Aar. Les coûts se chiffrent respectivement à quelque 370 millions de francs (Emmental) et 170 millions de francs (Haute-Argovie).

Documentation

Partager